Télécharger le PDF

La maison et son terrain

Habiter quelque part, c’est prendre place dans un paysage singulier.

Chaque nouvelle maison participe à la composition du paysage par son implantation, sa volumétrie, sa couleur, mais aussi par le traitement du jardin, de ses abords.
La démarche habituelle est d’imaginer sa maison sans prendre en compte les particularités du territoire dans lequel elle sera construite. Une maison est pourtant bien plus qu’une simple « boîte à habiter » posée sur une parcelle.
Cette fiche propose des clefs de lecture et des pistes à suivre, afin de mieux prendre en compte les particularités du site dans un projet de construction.


A la base du projet se trouve le terrain.

S’installer à la campagne, c’est choisir de profiter de la qualité d’un cadre de vie : calme, espace, nature, harmonie.
Le paysage n’est pas un décor que l’on consomme. C’est un lieu qui porte en lui une histoire, une identité. Chaque projet de construction peut l’enrichir par sa qualité. Si on a bien conscience des vues dont on peut profiter depuis son terrain, on se pose rarement la question de l’impact visuel de son projet.
Venir habiter un lieu, c’est s’y implanter modestement, et pour cela, essayer de le comprendre. Respecter le paysage et son environnement, c’est regarder au-delà des limites de sa parcelle : le relief, la végétation locale, les bâtiments existants…
En observant le village, on découvre les particularités des constructions : gabarits, orientations, implantations des maisons, aménagements des abords et des jardins.
Certains éléments ont déterminé le choix du terrain : sa situation, sa forme, son orientation, ses vues. En tenant compte de ces particularités : dénivelés, arbres, haies, murets, vues, il est possible d’aboutir à un projet de qualité qui s’intègre dans son territoire avec respect.
Une intégration réussie ne nécessite pas forcément des moyens ou de l’espace, mais de la sensibilité et du savoir-faire.


Le relief

Les travaux de terrassement s’avèrent coûteux et inesthétiques. La prise en compte de la pente naturelle permet de bien ajuster la maison à son terrain. Le mieux est d’envisager un projet sur mesure plutôt que d’essayer d’adapter un modèle de maison conçu pour un terrain plat.

La maison suit la pente naturelle du terrain par un jeu de niveaux.
Les pièces de vie donnent directement accès au terrain naturel.
A NE PAS FAIRE : Le talus rapporté est une solution coûteuse. Son impact visuel est important. Risques d’affaissement, problèmes de ruissellement des eaux de pluie.

Les accès

Le garage en sous-sol est peu adapté à la plupart des terrains. Cela entraîne des travaux de terrassement supplémentaires, notamment pour l’accès.
On privilégiera la solution la plus simple qui s’accorde le mieux avec le terrain naturel : un accès à niveau et le plus direct depuis la voie.

Un accès direct depuis la rue libère plus d’espace pour le jardin. La voie est située en bas. L’accès au garage se fait par le bas.
La voie est située en haut. L’accès au garage se fait par le haut.
A NE PAS FAIRE : L’aménagement des accès ne doit pas consommer inutilement du terrain.

L’implantation

L’habitude est de placer sa maison au centre du terrain. Cette solution laisse des espaces résiduels difficilement utilisables en jardin. La maison est visible de partout, on cherche alors à se clôturer avec des haies opaques.

A EVITER : Par sa position sur le terrain, la maison isole le côté jardin plus intime du côté rue convivial.
Une implantation plus proche des limites du terrain libère davantage de surface pour le jardin.

L’aménagement du terrain

Certains éléments présents sur le site : arbres, haies, murets peuvent servir de base à l’aménagement du terrain. Pour les plantations, privilégier les essences locales mieux adaptées au climat, planter des haies champêtres qui mélangent les espèces.

L’orientation et les vues

Implanter sa maison, c’est choisir le paysage vers lequel notre regard portera quand nous y habiterons.
Un choix judicieux dans l’orientation par rapport au soleil et aux vents dominants du lieu participe au confort de l’habitat.
Télécharger le PDF